امروز یکشنبه ۰۸ خرداد ۱۴۰۱

ساعت ۱۰:۱۱

 
مقالات

Monsieur le Président Emmanuel Macron

3 ماه گذشته

مشاهده تصویر

اشتراک گذاری

https://rangin-kaman.net/?p=131773

لینک کوتاه

Le 8 février 2022

Monsieur le Président Emmanuel Macron,

Vous, en tant que président de la République Française, savez mieux que quiconque que la France est connue comme la terre des Droits de l’Homme. Vous savez aussi que la France est toujours à côté des défenseurs de la justice et de la dignité humaine. 

Vous êtes conscient aussi que l’injustice et la violation des droits humains se sont développées dans la plupart des pays du monde. Vous êtes témoin en outre qu’il y a heureusement des femmes et des hommes qui s’efforcent de défendre la liberté, l’humanisme et la justice afin que le respect de la dignité humaine continue de suivre son véritable chemin et que les valeurs de l’humanité ne soient pas violées par des États dictatoriaux.

Il convient de noter que dans l’histoire de l’humanité, il y a trois mille ans, sous le Grand Empire Perse, l’Iran est connu comme le pays qui a rédigé et  appliqué  la première Déclaration des droits de l’homme.

Mais l’Iran sous la République islamique est l’un de ces pays qui bafoue les droits humains et Madame Narges Mohammadi est l’une de ces personnes qui combat l’injustice et la violation des droits humains.

Monsieur le Président, la vie de Madame Narges Mohammadi compte tenu de ses maladies chroniques est sérieusement en danger et nous vous demandons d’agir pour la libération de cette combattante. 

Nous vous communiquons ci-dessous un résumé des caractéristiques de ses luttes afin que vous puissiez décider et agir en toute conscience. 

Madame Narges Mohammadi est une militante des Droits Humains qui a consacré sa vie à la défense de ces droits en Iran.

 Elle est en prison parce que :

  • Son « Crime» est de défendre la dignité humaine,
  • Son « Crime» est de réclamer le respect des droits de l’homme,
  • Son « Crime» est de s’opposer au “hijab” obligatoire,
  • Son « Crime» est d’aider les prisonniers politiques,
  • Son « Crime» est de subvenir aux besoins des familles des prisonniers politiques,  
  • Son « Crime» est le contact avec les familles des prisonniers politiques et l’apaisement de leurs femmes et de leurs enfants, 
  • Son « Crime» est de protester contre les lois arriérées de la République islamique en Iran,
  • Son « Crime» est la résistance civique envers les peines injustes prononcées par les tribunaux de l’Etat islamique d’Iran,
  • Son « Crime» est l’écriture d’un livre sous le titre de « La Torture Blanche » dans l’isolement cellulaire des prisons d’Iran,
  • Son « Crime» est la reconnaissance du contenu de son livre par Amnesty International,
  • Son « Crime» est d’exprimer et d’expliquer les conséquences de la “Torture Blanche” dans un documentaire,
  • Son « Crime» est la projection de ce documentaire sponsorisé par Amnesty International,
  • Son «Crime» est d’avoir accepté d’être membre honorable du Comité des Médecins d’Amnesty International à Vienne.
  • Son « Crime» est de s’élever contre l’agression sexuelle et physique systématique des prisonniers et de la condamner,
  • Son « Crime» est de lutter contre la « Mort Tranquille » des prisonniers politiques en raison de leur manque de traitement dans les prisons de la République islamique d’Iran,
  • Son « Crime» est la lutte contre la « Torture Blanche» l’isolement et la « Mort Tranquille » des prisonniers politiques,
  • Son « Crime » est d’avoir reçu plusieurs prix internationaux pour ses activités humanitaires,
  • Son « Crime » est d’être sélectionnée comme candidat au prix Nobel,

Monsieur le Président Macron en ce qui concerne ces condamnations, nous tenons à vous informer que Madame Narges Mohammadi a été libérée  en octobre de l’année 2021 après avoir purgé cinq ans et demi de prison.

Plus tôt, alors qu’elle était déjà emprisonnée, elle avait été condamnée à 30 mois de prison et à la flagellation en juin 2020. 

Le 16 novembre 2021, elle a été arrêtée et emprisonnée à nouveau par des représentants du gouvernement avec des coups.

Le 23 janvier, elle a été jugée par un tribunal lors d’un jugement qui a duré cinq minutes et a été condamnée à huit ans de prison, 70 coups de fouet et deux ans de refus de communication. 

Elle a une famille et deux enfants mineurs qui résident à Paris. 

La République islamique d’Iran ne lui permet même pas de contacter ses enfants et son mari à distance. 

Monsieur le Président, nous espérons avoir pu attirer votre conscience humaine et votre sensibilité à la situation critique de cette combattante pour obtenir sa libération auprès des autorités iraniennes.

Le Parti social-démocrate et laïc d’Iran  condamne l’arrestation et la torture de Madame Narges Mohammadi et d’autres prisonniers politiques et exige leur libération.  

Nous vous remercions d’avance pour votre intervention et nous vous demandons de bien vouloir nous tenir informés de l’avancement.

Farhang Ghassemi*

Président et porte-parole 

Facebook Comments
ارسال دیدگاه

نام شما


ایمیل شما


وب سایت شما

نظر شما