امروز سه شنبه ۰۷ تیر ۱۴۰۱

ساعت ۱۳:۱۴

 
فرهنگ و هنر

La voix éteinte de Mona  

4 ماه گذشته

مشاهده تصویر

اشتراک گذاری

https://rangin-kaman.net/?p=131826

لینک کوتاه

Dans ses rêves

elle chantait.

Dans ses rêves

elle dansait.

Dans ses rêves

elle voyait la lune et les étoiles.

Assise avec son fils

sur un bateau à voiles.

Souhaitant lui laisser

derrière lui

les nuits noires,

elle se voit dans ce couloir.

Jeune et charmante

elle avait dix sept ans.

Elle quitte son pays

avec des espoirs jaillissants.

Avec un visage éblouie

chantait-elle avec ennuie:

La fleur du jardin du monde,

c’est moi.

Le centre de la joie du monde,

c’est moi.

Homme! Je me noie dans mes pleurs

Tu ne veux pas comprendre ma douleur.

Je veux vivre ma vie

Je veux être ravie

J’ai la joie de vivre

De  ne pas souffrir

Tu sais, homme?

Je suis ta mère

Je suis ta fille

Je suis ta soeur

Je suis ta femme

Je suis la mère de ton fils

Je déteste le mot : Sacrifice.

Trompée par les mensonges de son père,

Elle est retournée dans son pays

Quelle histoire amère!

Le temps de ses rêves est court

On la tue le jour d’après.

Comme dans les terres de sables,

Om a mis sa tête sur la table.

On l’expose dans la ville,

Dans les regions civiles.

Décapitée,

La voix éteinte.

Mona crie : “ Liberté”

Mona crie: “ Égalité”.

C’est l’hisoire amère et effrayante d’une fille (Mona Heydari) qui fut contrainte de se marier avec son cousin à l’âge de 12 ans. Après quoi elle quitte son pays à la recherche de la Liberté. Elle avait un fis de 3 ans. Son père parvient à la persuader de rentrer au pays. Elle lui fait confience et retourne dans son pays. Mais son mari qui est là, la décapite et exhibe sa tête dans la ville au vue de tout le monde.

 Zahra Shams

12 février 2022

Facebook Comments
ارسال دیدگاه

نام شما


ایمیل شما


وب سایت شما

نظر شما